Deux-Jumeaux

Pays France
DépartementCalvados
NomDEUX-JUMEAUX
Autre appellationALG A-4
Commune (s)DEUX-JUMEAUX
Coordonnées49° 20' 48'' N / 00° 59' 12'' W
OACIN/A
SituationLe long de l’A 13 près du cimetière allemand de La Cambe.
UtilisationAérodrome américain 2eme GM

Précisions succinctes apportées par François Robinard, extrait de son livre « 50 aérodromes pour une victoire » – page 80 – (voir ci dessous) avec son aimable autorisation.

ALG « Advanced Landing Ground », pouvant être traduit en français par « Aérodromes de l’avant » dont l’aménagement, au plus prés de la ligne de front, pouvait apporter rapidement un soutien aux troupes engagées.
ALG B : Terrains Anglais – ALG A : Terrains Américains
Codification A-4, nom de code FUN

Construction par le 816th EAB

Date de début de la construction : 14 juin 1944

Date de mise en service opérationnelle : 20 juin 1944

Fin d’activité opérationnelle : 15 septembre 1944

Unités présentes sur le terrain :

  • 48th Fighter Group 9th Air Force/IX Tactical Air Command/70th Fighter Wing
    – 492nd Fighter Squadron (F4). Présent du 27 juillet au 29 août 1944 (date du transfert vers A-42D Villacoublay).
    – 493rd Fighter Squadron (İ7). Présent du 27 juillet au 29 août 1944 (date du transfert vers A-42D Villacoublay).
    – 494th Fighter Squadron (6M). Présent du 27 juillet au 29 août 1944 (date du transfert vers A-42D Villacoublay).
  • 370th Fighter Group 9th Air Force/IX Tactical Air Command/71st Fighter Wing
    – 485th Fighter Squadron (7F). Présent du 27 juillet au 15 août 1944 (date du transfert vers A-19 La Vieille).
  • 18th AAA Group AA Command
  • 107th Tactical Reconnaissance Squadron (AX) 9th Air Force/IX Tactical Air Command/67th Tactical Reconnaissance Group/(présence temporaire).

–oOo–

Historique

Plan du terrain (Coll François Robinard)

Le 14 juin à 6 heures du matin, la piste de A3 est à 50% recouverte de grillage SMT ainsi que les points d’attente et de regroupement à chaque extrémité. Le Lt Col. Parkhurst, commandant le 816th Engineer Aviation Battalion, sachant que le besoin de terrains pour les chasseurs-bombardiers était pressant, envoie une partie de ses hommes et de son matériel de l’autre côté du village de La Cambe, vers Deux-Jumeaux. Le travail de repérage et de sécurisation du terrain choisi effectué, la construction démarre dès le lendemain matin sous la protection des 22 mitrailleuses de 12,7 (cal.50) et des 4 half-tracks M 16 dont chaque bataillon est doté. Le quatrième ALG du secteur d’Omaha commencera à être utilisé dès le 20 juin et complètement terminé avec sa piste recouverte de SMT et ses 75 alvéoles de stationnement le 30.

Half-tracks M 16 (Coll François Robinard)

Un servant de la 18th AAA Group, une paire de jumelles à la main, est posté dans un emplacement avec une arme antiaérienne Cal.50 Browning M2A1 water cooled (refroidissement à eau) sur affut Mount, Machine, AA tripode sans sa plaque de blindage frontale. La piste en terre est en cours d’aménagement. La photo a donc été prise le 26 juin.
Dans le fond à droite en encadré un toit remarquable nous a permis d’identifier le terrain et l’endroit car la seule légende américaine est « Somewhere in France … ». Il s’agit du Manoir de Douville indiqué par une flèche rouge sur le plan (Coll François Robinard)

Dès le 27 juin, les premiers P 47 du 48th Fighter Group se posaient définitivement sur A4. Ils le quitteront le 29 août pour Villacoublay ( A 42 D)

Profil P47 (Coll François Robinard)

Compagnons sur A4 des Thunderbolts du 48th Fighter squadron, les Lightnings du 485th fighter squadron du 370th Fighter Group du 27 juillet au 15 août n’appartenaient pas au même wing (71st ) mais du même Command sous les ordres de Quesada avec lequel les relations furent parfois tendues. « Krogan Kid » était la monture du Lt. Henry « Hank » Solberg d’origine norvégienne.

Profil P 38 (Coll François Robinard)

C’est le 27 juillet qu’arrivèrent sur A 4 les P 38 du 485th Squadron du 370th Fighter Group en provenance de Andover dans le Hampshire. Le manque de terrains construits sur le Continent faute de place au début de la bataille de Normandie, contraignit l’état-major de la 9th Air Force, sous la pression du SHAEF à « éclater » la sacro-sainte unité du Group pour envoyer les squadrons sur différents terrains déjà bien implantés. Le 401st squadron rejoignait A1 et le 402nd, A3. Ces terrains étant extrêmement proches les uns des autres, la cohésion du Group ne s’en trouva nullement affectée.

Un P51 de reconnaissance photo se pose sur le terrain A 4 à peine terminé dont la tour de contrôle (très) provisoire est bien du style normand ! Dans le fond on reconnaît le toit en élévation bien caractéristique du manoir de Douville (voir carte)

François Robinard

–oOo–

Pour plus d’information, nous vous recommandons le livre de François Robinard.

ISBN 9 782840 483274 – Editions Heimdal – Commande directe possible