Aside

 Sollières-Sardières LFKD Créé le 30 mars 1971

Lorsqu’on évoque le nom de cet aérodrome lové aux contreforts de la vallée de la Maurienne, on ne peut le faire sans citer aussi celui de l’Onera. En effet, ce sont des ingénieurs et techniciens de ce centre d’essais aéronautiques, unique en Europe, qui sont à l’origine de la création de ce terrain d’altitude.

Question 1 : L’Onera c’est quoi ?

Les deux premières réponses viennent du site Internet de l’Onera que je vous conseille de visiter (http://www.onera.fr/).
« L’Onera a été créé en 1946. Ses missions : développer et orienter les recherches dans le domaine aérospatial ; concevoir, réaliser, mettre en œuvre les moyens nécessaires à l’exécution de ces recherches ; assurer, en liaison avec les services ou organismes chargés de la recherche scientifique et technique, la diffusion sur le plan national et international des résultats de ces recherches ; favoriser la valorisation par l’industrie aérospatiale et faciliter éventuellement leur application en dehors du domaine aérospatial. »

Modane_Onera_1

Les souffleries de l’Onera à Modane-Avrieux

Question 2 : Pourquoi l’Onera à Modane en Savoie ?

 

« Créé juste après la Seconde Guerre mondiale, à Avrieux près de Modane, en Savoie, le centre rassemble un ensemble de souffleries, simulant des écoulements allant des vitesses subsoniques aux vitesses hypersoniques. Il a la particularité de recevoir l’essentiel de son énergie sous forme hydraulique par une conduite forcée d’une hauteur de 850 m venant des barrages d’Aussois (réserve de 12 millions de m3) et de débit maximum de 15 m3/s. »

Modane_Onera_2
                             La Construction de la soufflerie S1                   Les lacs de Aussois

 

Question 3 : Quel est l’origine de la première soufflerie, dite S1 ?

La réponse vient du livre de Marcel Pierre, ingénieur à l’Onera et metteur au point de cette soufflerie dans les années 1950.
«La création du centre d’essais de Modane-Avrieux débute par la construction de la grande soufflerie, dont l’histoire commence à Berlin en 1937, se précise à Munich en 1940, se poursuit à Ötztal dans le Tyrol autrichien pendant la guerre, et se termine dans les Alpes françaises.
L’origine de cette grande soufflerie s’inscrit dans l’effort de guerre allemand décidé en 1934.
En 1940, cette soufflerie fait partie des installations devant constituer le nouveau centre d’essais d’Ottobrunn, situé prés de Munich, appartenant
à  la Luftfahrtforschungsanstalt München (LFM). »

Sollières-Sardières – LFKD
« … nous étions bien le premier terrain d’altitude »

Situation géographique : situé sur les contreforts de la vallée de la Maurienne à 13 km au sud-ouest de Modane. Altitude 1297 m, latitude 45°15’30″ N, longitude 06°48’20″ E. Piste de 705 x 20 m. Hangar de 40 x 15 m. Orientation magnétique : 016°-196°.  Essence 100 LL,  lubrifiants, petites réparations. Aire de stationnement devant le hangar et zone d’installation de 80 x 45 m.
Tous les documents envoyés par Monsieur Turbil décrivent parfaitement les vicissitudes de ce terrain créé de toutes pièces par cette équipe de « techniciens » de l’Onera dans les années 60. Des extraits de ces textes sont repris du fait qu’ils sont parfaitement clairs pour la compréhension de l’histoire de ce terrain.
Nous aurions pu tout retranscrire tant l’information est danse et précise. Le magazine de 2A n’aurait eu que cette information à vous donner pour ce mois. Un choix a donc été fait de vous donner la synthèse des éléments principaux sur la période 1960-1977.

Carte_VAC_atterrissage_coul_BD
1ère édition carte VAC de 
                                            octobre 1980. Collection : R. Turbil

IGN_Carte

IGN_Hangar

 Documents Géoportail

Historique succinct du terrain de Sollières-Sardières

C’est en 1977 qu’a été écrit par Monsieur Turbil cet historique à l’occasion du départ à la retraite de Jean Loniewski, président fondateur de cet aéro-club.
Monsieur Turbil est aujourd’hui instructeur avion et a pris la succession du président fondateur de 1977 à 2008.
« 17 ans déjà !…. C’est en effet en 1960 que vous projetiez de créer un aéro-club et un terrain d’aviation en Haute-Maurienne, et vous ne pensiez certes pas à cette époque quitter notre vallée avant de voir votre œuvre complètement réalisée. Bien sûr l’Aéro-club existe et fonctionne, et les travaux sur le terrain de Sollières sont en voie d’achèvement, mais combien de difficultés tant foncières qu’administratives vous avez dû surmonter pour qu’après 17 ans votre projet voie enfin sa concrétisation. »
Le Président Loniewsky en quelques mots :
Né à Marseille en 1916, en 1934 il devient membre du comité directeur de l’aéro-club de Provence. Il effectue ses études d’ingénieur à Sup-Aéro. En 1941, il est ingénieur au bureau d’étude de la SNCASE à Marignane, puis occupe ensuite le poste de chef de section d’étude générale au SFACT à Aix-en-Provence et Castenaudary. Il travaille quelques années dans l’entreprise familiale et est embauché en 1957 à l’Onera-Modane. Durant ses premières années à l’Office, il mettra au point la seconde soufflerie de ce centre, S2, une soufflerie supersonique.
Dans le domaine de l’aéronautique civile, il était pilote avion et planeur depuis 1938 et titulaire de la qualification de vol en montagne. Médaillé de l’Aéronautique en 1979. Capitaine de Réserve et radio amateur depuis 1949.
Décédé à Aix-les-Milles en 2003.

1960_Loniewski_BD_Cop

 Octobre 1960. Le Président Jean Loniewski à gauche, en conversation avec Mrs Snreck et Brunswick de la section d’études du Centre National de vol à voile de St Auban sur Durance. Ils faisaient une prospection aérologique autour de Sollières. 

 

« En 1960, L’Aviation Légère était totalement méconnue dans notre vallée, malgré la présence du Centre d’Essais de l’0nera. Vous étiez bien un pionnier car aucun des terrains de montagne n’existait à l’époque, ni Courchevel, ni l’Alpe d’Huez, ni Valloire, ni Méribel, nous étions bien le premier terrain d’altitude. »

« Aussi dès l’automne 1961, les pilotes en herbe que nous étions ont pu être récompensés après avoir beaucoup travaillé sur le terrain par de nombreux vols planeur au treuil sous la direction de nos instructeurs de l’époque MM. FAUCHE et FLORENCE. »

planeur_C800_BD_Cop

Octobre 1961. Premiers vol en double-commande sur un planeur Caudron C800. Largage au treuil.

« Début 1962, par suite du retrait par le SFATAT d’une partie du matériel pour transformation ou réparation, notre orientation dévia du planeur vers l’avion et nous nous souvenons tous de l’accueil réservé au PIPER PA. 12 acheté dans la région parisienne et qui arrive par un bel après-midi de mai à Sollières piloté par WALLON et accompagné du passager ROLANDO (encore non pilote). Pour nous, néophytes alors, un tel voyage constituait presque un exploit et nous n’étions pas moins d’une trentaine à courir à la rencontre de l’avion des qu’il se fut posé. »
« Et ce furent alors pendant quelques temps, les ravissements des premiers vols en double-commande sur notre avion, sous le direction du Chef-Pilote WALLON, embauché à l’Onera début 1962, qui est resté chez nous jusqu’en 1964 et a marqué de sa forte personnalité le démarrage de notre activité.
Beaucoup d’entre-nous conservent un souvenir ému de ces années 1962-63, car elles sont celles de leurs débuts de pilote, même si aux émerveillements des premiers vols ont succédé les célèbres ”coups de gueule” de WALLON, mais ceux-ci ne pouvaient que nous faire progresser dans notre formation. »

1961_photo_2006_terra_modane_BD

Archives de l’aéro-club de la Haute-Maurienne ; paru dans Terra Modana de décembre 2006 :
15 septembre 1963, de gauche à droite : Dr Geneletti (ancien maire de Modane), l’abbé Magnin, Poignon, Wallon (chef-pilote), R. Bousquet, R. Turbil et A. Trocard (accroupi), devant le premier appareil de l’aéro-club un Piper-Cub

Sardieres_Saulieres_2_recto_NB_BD_Cop

Premier avion de l’aéro-club le Piper PA12 « Tripacer », moteur Lycoming 135ch acheté en 1962 à Mitry-Mory équipé de skis ERCEM rétractables.

Jean Luc Charles (membre 2A)

 

 

Visite de l’aérodrome été 2011, Laurent Bailleul (membre 2A)

DSCF0540

Aérodrome

DSCF0545

DSCF0544

Hangar

DSCF0543