Évreux – Fauville

 Nouvelle publication Anciens Aérodromes

Souscription ouverte !

ÉVREUX – FAUVILLE
de la station d’aviation à la base aérienne

La première utilisation aéronautique est datée de 1912 sur un terrain de manœuvre utilisé par l’armée française rapidement suivi d’une activité civile avec la création d’un aéroclub pour les avions de passage. L’activité militaire reprendra ensuite lors du premier conflit.
Dans les années qui précèdent la seconde guerre mondiale, la société Amiot s’y installe et développe son usine d’aviation. La guerre approchant, l’État cherchant des emplacements pour installer des bases d’aviation militaire va retenir le terrain pour sa proximité parisienne. A l’entrée en guerre, en 1940, une école de pilotage venant de Villacoublay y est déployée, rapidement remplacée par des unités de la Luftwaffe qui prennent possession du terrain pour progressivement durcir les installations en formant une véritable base aérienne avec toutes ces infrastructures. Au cours de la bataille d’Angleterre, la base abrite des unités d’avions de chasse et de bombardement puis l’activité opérationnelle va diminuer jusqu’en 1944, année durant laquelle les bombardements anglais et américains vont se succéder jusqu’à la libération d’Évreux par l’armée américaine le 23 août 1944.
En décembre 1951, l’armée américaine occupe la base qui est très profondément remaniée jusqu’au retour à la France après leur départ le 31 mars 1967.
La reprise de la base et de ses installations entraîne la création de la base aérienne 105 avec des unités de l’armée de l’air qui se succèdent : Bigorre, Aubrac, Maine et bien d’autres services communs ou spécialisés. Création ensuite du Groupement École GE 306, le 15 septembre 1968, pour les formations d’Élèves Officiers de Réserve, d’élèves Officiers d’Active et des sous-officiers du service général.
Ces dernières années, les unités du Transport Aérien vont s’implanter avec la 64ème Escadre avec Transall C160, puis le Vercors, le Ventoux avec Casa, ainsi que l’escadron Franco-Allemand « Rhin – Rhein » et leurs C130J Super Hercules, binationaux. Vous y retrouverez les autres unités opérationnelles et les services de la base. Enfin, les réserves opérationnelles avec le CIRAAE, citoyennes, associatives (ANORAAE et ANSORAAE), les escadrilles air-jeunesse EAJ.
Cet ouvrage forcément limité en volume propose de nombreux articles publiés sur notre site Web. Les liens sont fournis au fil de la narration par des QR codes.

 

Un livre au format 17×24, 144 pages avec près de 300 photos historiques et actuelles

Préface du ministre des Armées, Sébastien Lecornu

Avant propos de la colonelle Solène Le Floch (commandant la BA105 2021-2023)

Postface du colonel Christophe Piubeni (commandant actuel)

Publié avec le soutien de la Commission Mémoire de l’aviation civile (DGAC)

Prix de vente pour les particuliers : 10 € + port 7,00 euro (jusqu’au 31 août 2024)

– Prix de vente ensuite 14 € + 7 € de port –

Commande possible

  • Par courrier postal à l’adresse ci-dessous :

ASSOCIATION ANCIENS AÉRODROMES
Aérodrome de Merville Calonne – Rue de l’Épinette – 62136 LESTREM

 Si règlement par chèque bancaire, à l’ordre de Association Anciens Aérodromes, débit après le 31 mars 2024 !