Historiques – Avignon – Pujaut

 

(Coll Michel Boinet, membre 2A)

Ce terrain fut le berceau du parachutisme militaire français.

Le 12 Septembre 1935, est décrétée par le ministre de l’Air, le Général DENAIN, la création d’un centre d’instruction au parachutisme à Avignon-Pujaut.

• Le 26 Septembre 1935, le Capitaine GEILLE, commandant le centre d’Avignon-Pujaut, célèbre l’inauguration du terrain de Pujaut.

 

Droits réservés

Stéle présente sur l’aérodrome (Coll Michel Boinet, membre 2A)

Frédéric Cyrille Jules « Fred » Geille (Brest, 19 novembre 1896 – Saint-Germain-en-Laye, 21 juillet 1976) est un militaire français. Il est considéré comme le « père des paras français » et l’inventeur des chuteurs opérationnels.

En 1935, il suit un stage de moniteur parachutiste en Union soviétique. De retour en France, il organise à Avignon-Pujaut le centre d’instruction de parachutisme de l’Armée de l’air dont il prend le commandement. C’est grâce à ce centre d’instruction que naît à Reims le 1er avril 1937 le 601e G.I.A., première unité parachutiste de l’Armée de l’air constituée sur le modèle de ce qui existait alors déjà dans quelques pays (en Union soviétique et en Allemagne notamment).
• Le 3 Octobre 1936, Mr Pierre COT, Ministre de l’Air, signe un décret stipulant que les grandes unités aériennes pourront disposer d’unités d’infanterie de l’air.

• Le 8 Février 1937, le Capitaine SAUVAGNAC, s’entraînant à Pujaut avec neuf officiers et vingt sous – officiers, s’élance d’un avion LéO 20 pour effectuer le premier saut en parachute militaire volontaire sur le sol.

La DZ fut utilisée jusqu’à la fermeture de la Base Aérienne de Nîmes Courbessac en 1996, par les Fusiliers Commandos de l’Air pour effectuer des sauts d’entrainement et de « motivation ». La SAPS de Nîmes s’entrainait également avec le Centre de Parachutisme Sportif qui lui existe toujours.

(Coll Michel Boinet, membre 2A)

 

CITATION REPRISE DU SITE WEB ORIGINAL DE L’ATLAS EN LIGNE DE LA DGAC AVEC SON AUTORISATION COURTOISE.

 

 

[iframe http://atlas.aviation-civile.gouv.fr/html/aero51.htm 620 1500]