Lizeray 4

Field 5  du 3eme Centre d’Instruction pour l’Aviation Américaine 1917-1919

( Voir la page d’introduction http://www.anciens-aerodromes.com/?p=5901 )

 

Localisation

 

Surface : 117 hectares. 10 hangars et 13 baraquements, commune de Lizeray. Utilisation pour travail sur Nieuport 15m2 – 80 HP.

Pris en charge le 28 décembre 1917 , agrandissement le 27 mai 1918.

Ce champ d’aviation implanté sur la commune de Lizeray, à faible distance à l’Est du Camp Principal, se trouvait à l’Est du domaine de l’Epinière.

 

Limites du terrain (Coll Didier Dubant, membre 2A)

 

A la fin du mois de novembre 1917, il fut jugé nécessaire de construire un terrain  pour effectuer la phase 2 du travail de chasse qui utilisait des Nieuport 15m2 – 80 HP. La construction du Field n° 5 fut approuvée par le Département des Projets à Paris le 28 décembre 1917. Le projet  prévoyait six hangars Bessonneau et dix baraquements (deux des baraquements devant recevoir le 31st Aero Squadron, un baraquement la cuisine et le mess, un les élèves pilotes, un les officiers, un le mess des officiers et un devait servir de bâtiment Etat-Major). La construction débuta le 1er janvier 1918, mais les difficultés rencontrées furent quasi insurmontables. Le seul accès au terrain à l’époque était une très inadaptée : une voie unique pour wagons français. Tout le matériel de construction dut être acheminé par cette mauvaise route tout ceci dans un terrain devenu boueux. Au moment d’utiliser les matériaux amenés le froid figea le tout dans le sol ce qui demanda de nouveaux efforts pour le retirer de la boue. La construction démarra avec un retard de deux semaines, alors que le terrain était déjà occupé par les élèves pilotes. Les cours consistaient en deux classes apprenant à atterrir, faire des spirales et faire des acrobaties en altitude. Les acrobaties étaient effectués au-dessus d’un petit terrain situé au sud de la route Issoudun – Vatan, terrain appelé par la suite le Field n° 6. Les appareils étaient des Nieuport Type 21, de 15m2 – 80 HP (source Gorrel – History of the American Expeditionary Forces Air Service 1917-1919 National Archives Serie G volume 9 p. 300).

Hiram Bingham précise : «Sur le Field 5 l’enseignement portait sur le roulage, le décollage et l’atterrissage. En raison de la surface réduite de son aile et de son corps ramassé, le Nieuport 15 mètres était très rapide et difficile à tenir au sol …Quand ils quittaient le Field 5, les pilotes rejoignaient, pour faire des spirales et des acrobaties, les Fields 4 et 6 où il était nécessaire pour eux de perfectionner leur capacité à les exécuter aussi bien par la droite et que par la gauche pour apprendre à repérer les autres avions en l’air pendant le vol, ainsi qu’à rapporter le nombre d’avions qu’ils avaient vu. Ils apprenaient également à engager une terrible vrille et à en sortir en toute sécurité» (BINGHAM  (Hiram) – An explorer in the Air Service. Formerly Lieutenant-Colonel, air service,U.S.A.New Haven.YaleUniversity Press.LondonI. Humphrey Milford,OxfordUniversity Press 1920. Copyright, 1920, by Yale University Press, page 140).