Albert – Bray

PaysFrance
DépartementSomme
NomALBERT - BRAY
Autre appellationN/A
Commune(s)MEAULTE, BÉCORDEL-BÉCOURT, FRICOURT
Coordonnées49°58’12’’N / 2°41’36’’E
OACILFAQ
Situation4 km sud-est ALBERT
UtilisationAérodrome d’usine actuel

HISTORIQUE

Situé au Sud Est de la ville d’Albert cet aérodrome, ouvert à la circulation aérienne publique, dispose d’une piste revetue de 2200m sur 45m utilisée également par l’Airbus Beluga pour emporter les éléments fabriqués dans l’usine voisine de Meaulte. Nous retrouvons ainsi sur ce lieu la technicité actuelle et le passé aéronautique de la région.

Cette histoire d’Albert / Meaulte et de l’aviation commence déjà en 1916 avec l’installation d’un champ d’aviation au lieu dit   » Croix Comtesse  » à  l’Ouest de la piste actuelle, prés de la briqueterie. Sur ce terrain seront basés plusieurs escadrilles françaises de reconnaissances et de bombardements qui prendront ainsi part aux combats de la Somme.

En 1924, le constructeur d’avion Henri Potez, originaire de la région ( née à Meaulte en 1891), initialement installé en Seine-Saint Denis depuis 1919 et fondateur de la société  » Aéroplanes Henri Potez  » décide de s’implanter dans la région.

Un aérodrome privé de 35 ha qui portera le nom d’Albert-Méaulte, va être aménagé prés de l’usine au bord de la route nationale 329.  Cette surface gazonnée, située derriere l’usine allait servir de zone d’essai pour les appareils construits dans l’usine avec trois pistes balisées dans le sens des vents dominants.

L’usine qui atteindra une surface de 60 000m2 avec 3200 employés (1930), va mettre au point différents prototypes et sortira de ses chaines de fabrication prés de 7000 avions.

En 1937, la société  » Aéroplanes Henri Potez  » va être nationalisé et devenir la SNCAN ( Société Nationale de Construction Aéronautique du Nord) dont Henri Potez garde la direction. Le terrain jouxtant l’usine va étendre son emprise vers le Nord-Est et le Sud de façon à allonger les pistes d’essais pour les nouveaux appareils.

            

                             Potez 50                                                                                          Potez 540

                                                                                                                                 Potez 63-11

 

En septembre 1939, des projets de réactivation du terrain de 1916 vont être envisagés afin d’utiliser le site comme terrain de  » desserement  » pour l’Armée de l’Air mais l’offensive allemande de mai-juin 1940 ne permettra pas leurs réalisations.

Durant l’occupation, l’usine sera réquise par les allemands pour participer à l’effort de guerre avec notamment la réalisation d’ailes pour des Dornier 24 mais le terrain ne sera plus utilisé. Le site va subir pourtant onze bombardements de 1940 à 1944. Aprés la libération de la région, la SNCAN repris possession de l’usine en vue de sa remise en état afin de reprendre la production.

Entre 1945-1947, une nouvelle piste va être réalisé au niveau du plateau à l’Est du lieu dit   »Croix Comtesse » par la SNCAN, revetue intialement en plaques de tôle puis de macadam avec une voie de circulation la reliant à l’usine. Cette nouvelle plateforme prendra alors le nom d’Albert-Bray.

Dans les années d’aprés guerre, plusieurs types d’appareils dont le VB 10 seront testés sur cette piste. La SNCAN de Méaulte participant ainsi au developpement aéronautique national.

Piste d’essai dans les années 1960.

Ancienne tour de controle sur la piste d’essai.

En 2007, la piste sera allongé pour permettre l’atterissage d’appareils de transport afin de relier l’usine de Méaulte à d’autres centres de production aéronautique dans le cadre de coopération Européenne. Le terrain d’Albert-Bray sera également ouvert à l’aviation civile devenant l’aéroport  Albert Picardie sous la référence LFAQ.

Tour de contrôle actuelle

*

CITATION REPRISE DU SITE WEB ORIGINAL DE L’ATLAS EN LIGNE DE LA DGAC AVEC SON AUTORISATION COURTOISE.

[iframe src= »http://atlas.aviation-civile.gouv.fr/html/aero7.htm » width= »620″ height= »1400″]

L’usine de Méaulte aujourd’hui  –    EADS Airbus

L’un des derniers bâtiments de l’ancienne usine Potez, ex bureau d’étude  ( voir sur la photo aérienne de 1932 pour comparaison). Il s’agit maintenant du Lycée Professionnel Privé Henri Potez.

Initialement, cette route traversait l’usine (comparer avec les photos en haut de cette page).

Route d’accés pour atteindre l’aérodrome d’Albert Bray

Une tradition toujours bien vivante !

*

Le Musée de l’Epopée de l’Industrie et de l’Aéronautique

Musée consacré au passé industriel de la ville d’Albert, installé 17 rue de l’industrie face aux établissements Betrancourt, premier fabricant de vérins hydrauliques de la région dans les années 1950. Présence dans ses locaux de nombreux avions de différentes époques, de machines outils ayant contribuées au développement de la construction aéronautique ainsi que de véhicules militaires et matériels d’incendie.

Une préservation de superbes piéces.

Trois avions sont en maintenus en état de vol mais se trouve dans un hangar sur l’aérodrome d’Albert/Bray. Il s’agit d’un Fieseler Storch, d’un Morane Saulnier 733 et de deux Dassault Flamant MD 311 (version bombardier) et MD 312 ( version transport). Ces appareils appartiennent à l’Amicale des Avions Anciens d’Albert.

Morane Saulnier 733 de l’Amicale des Anciens Avions d’Albert en vol

Sources :

Le siteweb du comité d’établissement de l’usine http://www.ce-aeromeaulte.com

CD de la DGAC

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Potez

Le siteweb de l’Epopée de l’Industrie et de l’Aéronautique : http://www.musee-eia.com

L’aéroclub d’Albert Meaulte Maurice Weiss : http://www.avion80.net

Amicale des Avions Anciens d’Albert http://www.avionsanciens.net

Remerciements

L’A.H.M ( Association Histoire de Méaulte) pour son accueil et son aide à la réalisation de cette page ainsi que son prêt de photos extraits de son fond documentaire.

Marc Betrancourt pour la visite du musée de l’EIA et l’Amicale des Avions Anciens d’Albert.

 

Post navigation