Douai – La Brayelle

PaysFrance
DépartementNord
NomDOUAI - LA BRAYELLE
Autre appellationCUINCY, ESQUERCHIN, DOUAI
Commune(s)CUINCY, LAMBRES-LES-DOUAI
Coordonnées50°22'3.50"N / 3°2'3.66"E
OACIN/A
Situation3 km ouest DOUAI
UtilisationAérodrome Français puis allemand puis britannique de la 1ère GM
Autres rubriques


Aviation française
Esc C11 ou BR11 est crée le 10 juin 13 à La Brayelle. Elle quitte le terrain le 31 juillet 1914. Elle reviendra du 1/8/14 au 12/9/14.

Aviation allemande

Parc aviation 6° armée au 1/11/14

Jasta 11 du 11/10/16 au 13/4/17 avec Manfred Von Richthofen
Jasta 4 du 24/2/17 au 31/5/17
jasta 7 en 4/17

FFA 5b
FFA 4b
FFA 62 avec Max Immelman et Oswald Boelcke (KEK Douai)
FFA 268
FFA 288

FFA 233 en 4/17
FFA 235 30/9/16 à 10/10/17
FFA 13 en 12/16
FFA 211

7 SS en 4/17
9 SS en avril-mai 1918

Aviation britannique
Sqn16 (RE8) du 21 au 25 oct 18
Sqn 18 (DH9A) du 27 oct au 28 nov 18
Sqn 25 Sqn (DH4/9A) du 25 oct au 29 nov 1918
Sqn 32 Sqn RAF (SE5a) du 1/11/18 au 27/10/18

Infrastructures
4 sheds et 9 hangars en sept 17 – 8 sheds fin mai 18

Histoire

La Brayelle fut un haut lieu de l’aéronautique et un des premiers champs d’aviation de France .
Il y a 110 ans, les frères Bréguet conçurent à Douai le « Gyroplane » premier appareil à voilure tournante. Il effectua son premier vol le 24 août 1907. Le gyroplane est aujourd’hui considéré comme l’ancêtre de l’hélicoptère.

A partir de 1909, Louis Bréguet développa ses premiers avions dans son usine Douaisienne. Il développa rapidement des avions et hydravions civils et militaires sur l’aérodrome de « La Brayelle ».

En 1910, une école de pilotage vit le jour rapidement suivie par un centre de formation militaire.

C’est également sous l’impulsion de Louis Bréguet qu’eut lieu à Douai le premier concours mondial d’aviation du 28 Juin au 18 Juillet 1909. Diverses épreuves de vitesse et de distance furent organisées. Même si de nombreux pilotes inscrits durent déclarer forfait suite à des incidents techniques, le concours connut un véritable succès populaire.

A la veille de la première guerre mondiale, les activités aéronautiques des usines Bréguet se délocalisèrent en région parisienne (Vélizy-Villacoublay).  Ce départ signifia le déclin de l’activité aéronautique Douaisienne.

Pendant la Grande Guerre, 5 des plus grands « as » Allemands résidèrent à Douai :  Manfred Von Richthofen, le célèbre Baron Rouge,  Max Immelman, Oswald Booelcke, Lothar Von Richthofen et Ernst Udet.

En 1958 le terrain fermera au profit de celui de Vitry en Artois.

Remarques
L’usine Renault de Douai occupe une partie de l’ancien terrain de la Brayelle.
Le 12 septembre 1916 le terrain fut bombardé.
Les Allemands n’utilisèrent pas le terrain lors de la Seconde guerre mondiale.
Après 1945 le terrain resta sous propriété militaire mais sans activité.

Sources

Jerome Grosse (membre 2A)

(Fiche crée 01/17)
.

Photos présence Britannique

.
Personnels du No25 Squadron (Coll Jean-Louis Roba)

Chasseur britannique (Coll Jean-Louis Roba)

DH 4 (Coll Jean-Louis Roba)

Bombardier britannique Handley Page (Coll Jean-Louis Roba)
.

Photos présence Allemande
.

(Coll. Jean-Louis Roba)

Photo d’un appareil Allemand le 9 mars 1917 avec mention de Meurchin qui est une commune du Pas de Calais. Hors (sauf mention contraire) cette commune n’abritait ps de terrains d’aviation. Il s’agissant d’un appareil de la Jasta 11 appartenant à Karl Schäfer. La photo a donc été prise sur le terrain de Douai La Brayelle.

.
Même appareil mais sous un angle différent. (Coll Jérôme Grosse)

.

Hélice endommagée suite à un dérèglement du système de synchronisation. 

(Coll Jérôme Grosse)