St Omer-Wizernes

St Omer-Wizernes – LFQN – (Département du Pas de Calais)

Localisation au Sud de St-Omer sur le plateau des bruyères. Terrain encore en activité porte la référence LFQN.

Quelques dates marquant l’histoire de cet aérodrome:

– 1911, Louis Schreck, constructeur d’hydro-aéroplanes, installe une usine d’aviation  » Les Anciens Chantiers Tellier » sur le plateau des bruyères en s’associant avec un autre pionnier, Louis Gaudart. Ils vont ensemble construire un hydravion à coque, le  »d’Artois » sur lequel Louis Gaudart trouvera la mort le 13 avril 1913 lors d’un meeting à Monaco.

– 1916, plusieurs Squadron du Royal Flying Corps prennent possession du terrain afin de participer aux combats en Artois. Un monument rappelle aujourd’hui la présence de ces unités.

– de 1939 à 1940, plusieurs groupes de l’Armée de l’Air sont cantonnées sur le terrain. Il s’agit essentiellement du GAO (Groupe Aérien de Reconnaissance) et du GR I / 35.

– durant toute l’occupation Allemande, la Luftwaffe va poursuivre les aménagements en construisant abris et hangars ainsi que bétonner la piste qui est toujours utilisé de même que le grand hangar servant aujourd’hui pour l’aéro-club de St Omer. C’est sur ce terrain qu’eut lieu la rencontre mémorable entre Douglas Bader (Wing Commander de la RAF) et Adolf Galland Commandant de la JG26.

Le Schartenstand L15

Le L15 est fait pour défendre la piste contre d’éventuelle attaque en piqué. Presque tous les aérodromes importants en ont été équipés. Ce  bloc  est  à  l’origine  prévu  pour  un canon de 3,7 cm Flak.  La dénomination exacte de ce bunker est  » L15 Schartenstand für 3,7 cm Flak » avec la précision suivante : « fürflugplatzverteidigung« .  Ce qui veut dire pour « défense d’aérodrome ».  Mais son utilisation pouvait être différente ( abri pour projecteur…).  On en trouve deux exemplaires autour de l’aérodrome de Longuenesse.

Le deuxième L15 de Longuenesse, est situé au nord-est du site, au croisement de la D928 et de la D198E mais il est dans la végétation et bien sûr moins visible .

Jonathan Aggar, membre de l’association  »Anciens Aérodromes »

*          *

*

Le L434

Le blockhaus sur la photo ci-dessus est quasiment invisible car situé en contrebas de la route venant de la nationale et allant vers le hangar du club d’aviation, juste avant l’intersection qui redescend dans Longuenesse. D’autant plus invisible qu’une maison y fut bâtie sur sa toiture à la fin des années soixante. Il s’agit d’un blockhaus semi-enterré de type L434 (abri pour PC d’escadre). Il semblerait que cet ouvrage en soit resté sur le gros-oeuvre, car on n’y voit à l’intérieur aucun aménagement particulier.

Jonathan Aggar, membre de l’association  »Anciens Aérodromes »

*          *

*

Le L13

Ouvrage de défense allemand du type L13, armé d’un canon Flak 38 de 20mm sous cloche. Deux exemplaires sont présents sur le terrain d’aviation des Bruyères, le premier sur l’actuel parking de la maison d’arrêt et le second prés du L15 le long de la route entre Wizernes et Longuenesse. Ces ouvrages n’ont jamais reçu leur cloche blindée.

Jonathan Aggar, membre de l’association  »Anciens Aérodromes »

Vue aérienne de la piste

Hangar, ex Allemand, utilisé par l’aéro-club

Voir le livre de Nicolas Grebert :   http://www.histoire-et-memoire.com

Egalement le site de l’aéro-club de St Omer :    http://acsto.free.fr/