Livres, revues, DVD en 2016

Cette rubrique n’est pas exclusivement réservée à nos membres qu’ils soient auteurs ou associations éditant des ouvrages. Cet espace est mis à la disposition à d’auteurs qui souhaitent informer nos lecteurs de leurs nouvelles parutions. Il ne s’agira pas de grandes recensions coûteuses en temps pour nos membres qui en auraient la charge, de critiques positives ou négatives de tels ou tels publication, juste un espace relais pour vous informer.
Si vous êtes auteurs et souhaitez voir votre livre figurer dans cette rubrique, merci de nous envoyer l’ouvrage en service de presse. Nous contacter  news@anciens-aerodromes.com
Toutes nos félicitations anticipées pour votre prochaine publication !

Livres

Adrienne Bolland

ou les ailes de la liberté

Coline Béry

Le destin exceptionnel d’une pionnière de l’aviation. Une femme libre, aventureuse, rebelle et pacifiste. Une figure de légende à redécouvrir.

En octobre 1919, le téléphone sonne à Paris :      –  »Zizi, reveille toi, tu vas rater ton train !  »

Adrienne Bolland va bientôt fêter ses 24 ans et quitte l’univers des terriens pour celui de l’aviation. Le futur s’appelle vitesse et bruit, elle ne doit pas rater ce train.

Sans aide, sans appui, seule femme parmi les hommes, elle devient à 25 ans la première aviatrice à franchir la cordillères des Andes. Cet exploit la propulse au rang de célébrité mondiale. Elle est alors à la fois égérie d’un parfum et appui politique du droit des femmes.

Pacifiste, humaniste, séductrice et rebelle, enviée pour sa liberté de parole et de pensée, elle traverse tout le XXème siècle avec audace et détermination. Pendant soixante ans, elle côtoie des personnalités célèbres dans le monde entier – Malraux, Lindbergh et Jean moulin entre autres – et vit une existence aventureuse, occasionnant sept accidents d’avion, sans jamais perdre son esprit bienveillant et son humour féroce.

L’auteur : Coline Béry est plasticienne, graveur, éditrice et carnettiste. Elle vit en Bourgogne où elle se consacre à l’écriture. Elle est également membre de l’association Anciens Aérodromes.

Format 140 x 205, 336 pages broché

Edition Le Passeur

21 euro ( parution le 15 septembre 2016 !!)

Pour toute commande nous contacter  news@anciens-aerodromes.com

–oOo–

Luftwaffe Gallery vol 5

Communiqué de l’auteur :

« C’est avec un immense plaisir que nous vous annonçons la parution, le 10 novembre 2016, de notre nouveau Luftwaffe Gallery – Lu/Ga vol5.

Comme les numéros précédents, ce volume 5 de la série Luftwaffe Gallery présente plusieurs sujets originaux et des documents passionnants: environ 100 photos (beaucoup d’entre elles publiées pour la 1e fois), de superbes profils signés Thierry Dekker, des récits, des histoires, des extraits de lettres…

Sommaire:
1) EMBLEM GALLERY: RAINING CATS AND DOGS
2) CAMOUFLAGE GALLERY: JG 2 MOTTLE MUSINGS In collaboration with Neil Page
3) MARKINGS GALLERY: ALL IN A SPIN – COLOURFUL SPINNERS
4) UNIT GALLERY I : SIX MONTHS WITH 2./JG 2, FROM EAGLE TO OWL
5) UNIT GALLERY II: WEKUSTA 2 IN ALL WEATHERS  By Pierre BABIN
6) READERS CORNER

Le prix n’a pas varié:  18 euros + port.
N’hésitez pas à visiter notre site www.luftwaffe.be qui vous livrera plus de détail
Commande possible sur hoves@telenet.be

–oOo–

L’exploitation commerciale

des Latécoère 631

Pascal Parpaite

Appareil de gros tonnage et à grand rayon d’action, le Latécoère 631 n’aura réalisé qu’une courte carrière commerciale de 1945 à 1955. Celle-ci va débuter après la guerre, au moment où le transport aérien est en pleine mutation et où l’aviation terrestre prend le pas sur l’hydraviation.
Plus gros appareils en service dans le monde à leur époque, les Latécoère 631 sont immédiatement devenus l’emblème de la renaissance de l’aviation française de l’après-guerre mais ces « géants des airs » précurseurs et innovants au moment de leur conception, se verront être dépassés lors de leur mise en exploitation par Air-France en 1947 sur la ligne des Antilles.
Ce statut « d’idole » s’avérera tout de suite être plus un handicap qu’un avantage.
Les services de l’Etat auront peut être mis trop d’espoirs dans ces appareils, et trop tôt, les conduisant à une mise au point à marche forcée et une mise en ligne précipitée. Leurs essais, puis leur exploitation se verront ponctués d’incidents divers et d’accidents dramatiques.
Cela en fera un type d’avion malchanceux.
Sur les onze hydravions construits, seulement quatre d’entre eux auront une réelle utilisation commerciale. Les autres n’effectueront que des campagnes d’essais et de mise au point. L’un d’entre eux ne sera même pas achevé.
Une succession d’événements ont scellé le sort de ces appareils et indirectement le développement et le sort des bases ou plan d’eaux utilisées.
Malgré tout, les Latécoère 631 auront à leur actif, d’avoir pu réaliser pendant un an la plus longue liaison commerciale sans escale de leur époque, de Port-Etienne à Fort de France (4700 km) et ont battu quelques records du monde.

Ce livre raconte aussi l’histoire de la base des Hourtiquets qui a eu un impact important sur la vie de Biscarrosse pendant vingt ans, mais également celles des escales de Port-Etienne, Fort-de-France, Douala, Léré, Dakar que les Latécoère 631 ont fréquenté.
Cette période est restée pour tous ceux qui ont eu à travailler sur ces appareils, un des moments les plus intenses de leur carrière.

Pascal Parpaite a rassemblé des témoignages de nombreux témoins : le Commandant Chatel, le Capitaine de Vaisseau Bonnot, Max Hymans, Paul Morvan, Georges Bouchard, Albert Leblanc, Michel Clément, Arthur Basque, Georges Plantive, David Capricelli, Jean-Pierre Lalanne, des personnels de l’aviation civile aux Hourtiquets, à Port Etienne et Fort-de-France,  de plusieurs passagers ainsi que de mécaniciens de la compagnie France Hydro (Léon Koenig,  Claude Blais) qui travaillaient sur la base de Léré.
Les accidents sont examinés ; la création et la vie des compagnies SEMAF et France Hydro qui vont vouloir exploiter les Latécoère 631 à la suite d’Air France sont présentées dans l’ouvrage.

Le livre est édité par la DGAC pour une diffusion non commerciale (en partenariat avec l’association « Mémoires de l’hydraviation »)
Livre 368 pages (25 x 25)           ISBN 979-2-11-139 696 -8

Pour tout renseignement :   memoireshydraviation@free.fr

–oOo–

Les Commandos Parachutistes de l’Air

Entre ciel et terre

Jean-Michel Tanguy

Les CPA  1956/2016
prix du livre : 26,90 euros
nombre de pages environ 192  voir plus
format : 233/233
Edition pierre Detaillac
Préfacé par le chef d’etat major de l’armée de l’air .

Commande :   Stephane Hernault stephernault20@aim.com

–oOo–

Des Gros Frères à la Libellule

Journal de marche de Pierre Hadengue (1914-1919)
Olivier Demoinet
Préface du Général André Bach

Le livre
Ce livre est lié à la question intime d’un héritage : que faire d’un héritage d’amour et d’admiration pour un grand-père, lorsque ce dernier a été un pilote émérite,  « un héros de 14 » ? Mais surtout que faire, lorsque l’on devient à son tour dépositaire de documents et d’objets qui peuvent intéresser l’histoire de France ?
C’est à cette question qu’Olivier Demoinet tente de répondre en publiant « Des Gros Frères à la libellule ». Il souhaite partager son grand-père, le  « trésor familial », avec nous.
La lecture du livre « Des Gros Frères à la Libellule » est donc une lecture de partage qui nous plonge dans le quotidien d’un très jeune officier confronté à la guerre. D’abord affecté dans la cavalerie chez les Cuirassiers (« Les Gros frères »), il demandera à partir de 1915 à être affecté dans l’aviation d’observation. Il fera donc parti des pionniers de l’aviation militaire. Il sera d’abord pilote puis commandant d’escadrille « la 270 » dans l’aviation dite « d’observation ».
Ce livre n’est donc pas une simple succession de faits militaires, mais bien le ressenti quotidien d’un officier, soucieux de préserver la vie de ses hommes, d’optimiser les relations interarmées, et d’exécuter au mieux les missions qui lui étaient confiées.

Edition en 1000 exemplaires – 350 pages ( env) – Format A4 – 250 à 300 Illustrations (photos inédites, cartes d’état-major, photos aériennes, photos de ses camarades, lettres de sa famille et autres, carnets de vol, livre d’or de l’escadrille 270)

Prix 25€ TTC (+ frais de port)

L’auteur
Olivier Demoinet est médecin dans les Yvelines. Il a participé avec l’association Médecin du Monde à plusieurs missions humanitaires (Rwanda, Kosovo).
Il est l’auteur du livre, « Du Kosovo à Paris, le prix d’une vie », publié en 2000, aux  éditions l’Harmattan où il relate son aventure sur la prise en charge à titre personnel d’une jeune albanaise du Kosovo, atteinte d’une leucémie et qui était condamnée dans son pays.

Dans le cadre des Commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, il publie cette fois-ci les mémoires de guerre de son grand-père, Pierre Hadengue, qui lui avait laissé ses carnets rédigés alors qu’il était jeune officier durant de la première guerre mondiale. C’est à partir de ces carnets, qu’est né le projet d’édition du livre intitulé « Des gros frères à la Libellule ».
Projet qui après 6 années  de travail, prend désormais en 2016 une envergure nationale …
Sa démarche mémorielle est désormais relayée par la Mission du Centenaire et l’Historial de la Grande Guerre de Peronne.
Un  film documentaire consacré au parcours de Pierre Hadengue a été réalisé par la réalisatrice Corinne Planchais de la société « Drôle de trame » et  sera diffusé dans la partie aviation de la nouvelle extension  du Centre d’interprétation de Thiepval. Inauguration le 2 juin 2016.
En cas de bénéfices, ceux-ci seront reversés à une association humanitaire, comme cela a été le cas pour son premier livre

Comment se procurer le livre…
En contactant l’auteur…
Dans les Yvelines: Librairie Tonnenx ( Mantes la Jolie), Des livres et vous ( Meulan) ; Joseph Gibert ( Family village Flins), Presse Juzieroise Super U,  Juziers
Dans la Somme : Historial de Péronne, Centre d Interpretation de Thiepval, Maison de la presse ‘ Les grands titres ‘ Roye
Dans la Meuse : Historial  de Verdun

ou nous contacter : mailto:news@anciens-aerodromes.com

Contact auteur :
Docteur Olivier Demoinet (petit-fils de Pierre Hadengue)
71,  rue Danielle Casanova
78440 Gargenville
Tel : 01 30 93 76 62
Port : 06 95 41 44 78
Mail : esculape78@hotmail.fr
Web : http://desgrosfreresalalibellule.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/desgrosfreresalalibellule/

Partenaire de la parution du livre :

 

–oOo–

Les Oiseaux Bleus

L’épopée des frères Caudron en Baie de Somme
Tristan Robert

ISBN :   979-10-90408-15-9
Format :  19 X 27
Nombre de pages : 80 pages
Prix :   19.50 €
Edition :  Compte d’éditeur
Distributeur :  acontresenseditions@gmail.com ou par tel au 03 23 55 26 20  (Editions A Contresens)

Dans le musée des frères Caudron, à Rue, une boîte étrange éveille la curiosité de Juliette, mais ses parents n’ont pas le temps de répondre à ses questions. C’est la rencontre d’une mouette qui lui permettra, en songe, de découvrir la formidable aventure des frères Caudron, célèbres pionniers de l’aviation. Une bande dessinée légère, poétique, mais aussi un rappel précis, historique, de l’épopée des frères Caudron. Un livre à découvrir pour tous les amoureux de l’aviation et les passionnés des trésors historiques de la Baie de Somme.

–oOo–

L’école d’aviation d’Istres

1917 – 1940

Jean-Paul Gros

Histoire de l’école d’aviation d’Istres de 1917 à 1940. Ouvrage publié en 1998, disponible auprès de l’équipe du musée de la base.

Nous contacter  news@anciens-aerodromes.com

–oOo–

Les Sites V1 en Belgique

Luc Vanacker et Laurent Bailleul

Durant la seconde guerre mondiale, près de 700 sites destinés à l’arme V1 furent construits à partir de l’été 1943, de la frontière Belge au Cotentin dans le but de déployer ce précurseur du missile de croisière.  La présence d’une trentaine de sites de lancement en Belgique, sur le territoire de la Flandre Occidentale, est assez peu connue du fait qu’ils ne furent jamais mis en service, que beaucoup restèrent de simples projets et que le nombre de leurs constructions était très réduit.
Ces sites de lancement n’ont jamais été opérationnels, ni même bombardés par l’aviation Alliée a contrario des sites en France dont la proximité avec les populations a causé de nombreuses victimes. L’histoire des sites en Flandre Occidentale se confond donc avec celle des hommes qui les ont construits, les travailleurs forcés de la 1ere Brigade de Construction SS.
Ce livre est la traduction de l’ouvrage initial de Luc Vanacker, publié en 2007, en néerlandais, sous le titre : ‘‘De V1 in West-Vlaanderen’’. Il bénéficie également de plusieurs compléments et actualisations et rend un vibrant hommage à ces travailleurs forcés et aux populations qui les ont aidés et parfois accueillis dans leur fuite.

Prix de vente : 18 euros + 4.20 euro de port
Format 17×24, 140 pages

Commande : news@anciens-aerodromes.com

–oOo–

100 ans – SPA 102

Tome 1 1914-1939

Capitaine Jean-François Hurreau

Ce livre retrace l’histoire des hommes de cette prestigieuse unité de 1914 à 1939. Des balbutiements des premiers bombardements aux grands raids stratégiques, ou lors du passage à l’aviation de chasse, vous découvrirez le quotidien de ces militaires au dévouement sans limite.

Pour toute commande, nous contacter  news@anciens-aerodromes.com

–oOo–

Au vent des hélices

1910-1970

Michèle Bondin-Seignette

Elle n’a pas quinze ans lorsqu’elle connait – en qualité de co-pilote – son premier atterrissage forcé en bordure d’un terrain de golf … C’était en 1959 et depuis sa passion pour l’hélice fouettant l’air ne l’a plus quittée.

Miss Bondin devient une figure familière des rallyes, compétitions et tours de France, dont elle restaure avec fidélité l’ambiance :  »Dans l’aviation – la petite surtout – rien n’est possible sans l’Astuce, les Copains et la Débrouille…  » Une règle d’or que celle de l’ACD unanimement observée au sein des aéroclubs où le moral fluctue au gré des conditions météo et des possibilités de voler ! sur fond de respect des consignes de sécurité, puisque comme le rappelle avec finesse l’auteur :  » une hardiesse bien maitrisée permet d’affirmer le pilotage et d’éviter des accidents plus graves ». Donc bouclez vos ceintures !

Livre disponible chez l’auteur  m.seignette@free.fr

–oOo–

Emotions oubliées d’un aviateur survivant

Gérard Vaitilingom

C’est un  »voyage de papier » plein d’inattendus parfois dramatiques avec quelques rappels historiques. Ces parcours toucheront sans doute beaucoup les  »Anciens » de l’Armée de l’Air.

En service pendant la Guerre froide et le Conflit algérien, l’auteur a terminé sa carrière dans les couloirs de tous les Etats-majors parisiens et même de la Délégation générale pour l’Armement; période durant lesquelles selon son propre dire, il a tenté d’apprendre à écrire …

Soutenu par cette prétention, il vous emmènera bon gré mal gré vers des souvenirs tamisés et des réflexions que vous aviez pertinemment laissées de côte sur l’instant.

Les souvenirs des autres ont souvent mission de faire émerger les nôtres.

Voici donc une facette inhabituelle des mémoires militaires puisque les émotions dominent la plupart des événements qui en sont la trame.

Il faut pardonner quelques digressions déroutantes car comme il le déclare dans un autre ouvrage, l’auteur se sent un peu  »d’avant-guerre » et vous resterez peut-être décalés avec lui … Bonne route malgré tout.

Livre disponible chez l’auteur, nous contacter.

–oOo–

Le Mur de l’Atlantique vol 4

Alain Chazette

Inclus un article sur le camouflage des aérodromes en France et en Europe et un article sur l’aérodrome de Nantes-Château-Bougon 1941-1944.

Commande possible Alain Chazette, éditions Histoire et Fortifications

–oOo–

Meeting aérien Epernay 2015

Xavier Cotton

Souhaitant vous faire partager ma passion pour l’aviation, je suis heureux aujourd’hui d’avoir l’occasion de vous présenter ce livre où j’ai regroupé  quelques photos réalisées lors du meeting aérien d’Épernay 2015 qui, je l’espère vous apporteront un moment de bonheur, de rêve ou d’évasion.

Xavier Cotton
Le livre édité chez Pixalib est disponible à la vente , vous pourrez le commander directement en cliquant sur ce lien : http://www.pixalib.com/fr/passiondesavions/meeting-aerien-d-epernay-20152

–oOo–

Balard

Le ministère de la Défense a, en 2015, regroupé ses services et les états-majors des trois armées (terre, air, mer) en un lieu unique, en bordure du XVe arrondissement de Paris. Pour accueillir 9 300 militaires et fonctionnaires, le ministère a choisi en 2007 le projet de Nicolas Michelin : un ample complexe (420 000 m2) englobant des bâtiments historiques, tel qu’un immeuble des frères Perret. Cette réalisation titanesque, sans équivalent dans la capitale, s’enracine dans un site dont la vocation militaire est ancienne : Bonaparte envisageait déjà de créer là un vaste plan d’eau dévolu aux exercices navals de l’École polytechnique. Plus tard, les fortifications de Thiers tailladèrent ce bout de la plaine de Grenelle, ou d’Issy, c’est selon… Le long de l’escarpe s’étendait un vaste champ de manœuvres qu’animaient les cuirassiers stationnés au quartier Dupleix. Les premiers « fous volants » les en délogèrent ; dans leur sillage héroïque, l’industrie aéronautique naissante en piqua le pourtour de hangars et d’ateliers, si bien que, dans les années 1920, le ministère de la Guerre implanta boulevard Victor sa cité de l’Air… C’est l’histoire méconnue de ces franges de Paris, désormais baptisées par leurs usagers du seul nom d’une rue avoisinante, Balard, que retrace cet ouvrage. Et à sa lecture, il apparaît tout naturel que le ministère et ses états-majors se rassemblent précisément là.

Sous la direction de Nicolas Chaudun.

Editions Taillandier. Intéressante iconographie.  Balard.

–oOo–

L’Aérostation de la Grande Guerre

Jean Bellis et Jean Molveau

Nouvel opus de la collection sur la Grande Guerre.

Commande Cépadues-Editions  : secretariat@cepadues.com

–oOo–

L’ aérodrome de Lézignan Corbières…

Toute une histoire !

Ce petit aérodrome est né d’un décollage en février 1911 d’un certain Gustave-Paul Weiss lors des « Semaine de l’aviation » sur Lézignan-Corbières. Ensuite les simples prairies que furent ce  »champs d’aviation », celui-ci s’est agrandi grâce à un passionné M. René Alphone Jouy, en achetant sur ces propres deniers d’autres parcelles et en les mettant en état. Il désirait ardemment accueillir les avions de l’Aéropostale. Devant la qualité du sol de cet aérodrome, l’État l’a racheter à prix coûtant et l’armée a commencé a venir s’y entraîner, il fut très prisé pendant la seconde guerre mondiale par les deux belligérants…
Aujourd’hui, des entreprises comme un simulateur de chute libre ou une entreprise de peinture d’avions et des écoles de pilotage d’ULM, de drones ou simplement d’avions s’y sont installés donnant à ce petit aérodrome un regard tourné sur l’avenir…

Format du livre : 210 x 297 mm / 168 pages –  prix 20 € (+ frais d’envoi environ 10 €)
Pour tout renseignement merci d’appeler au 06 38 42 20 15 ou par courrier à Ciném’aude -VAP 27 avenue Mal de Lattre de Tassigny 11100 Narbonne ou par mail :  y_ram@hotmail.fr

–oOo–

ICARE n°239

La Caravelle d’UTA en Nouvelle-Calédonie (1966-1975)

–oOo–

ICARE n°238

La bataille aérienne de Verdun (1916)

–oOo–

ICARE n°237

Les Douglas DC-4 à Air France

(1946-1973)

–oOo–

ICARE n°236

L’Armée de l’Air française

en Indochine

(3eme partie)

 

–oOo–

ICARE n°235

Orly et l’aviation commerciale

(1945-2000)

Travail de Vital Ferry sur le développement du terrain d’Orly au lendemain de la seconde guerre mondiale. Quelques photos proviennent de notre fonds iconographique.

–oOo–

Le passé aéronautique de la plaine de l’Ain

Cercle aéronautique Louis Mouillard

Publication du Cercle aéronautique Louis Mouillard sur l’histoire de la région.

Nous contacter pour envoi.

–oOo–

Un planeur nommé  »Mulhouse »

Joseph Rieth

Communiqué de l’auteur :  » Suite à une série de hasards, j’ai eu le plaisir de faire la connaissance vers 2004 de Madame Susanne Muré, fille de Joseph, mariée à Daniel GREDER. Elle m’a permis de scanner un certain nombre de photos et m’a rapporté oralement ce dont elle se souvenait. Soit de son vécu, soit de ce que son papa lui avait confié. Tout cela fut mis noir sur blanc dans un premier document. Puis mes préoccupations se portèrent ailleurs.
Au cours de l’été 2014, Monsieur Olivier POIRET de Chatou a transmis au responsable de la section Vol à Voile de Habsheim, des photos des années 1931 à 33  photos provenant de son grand-père maternel Joseph ZEMB, qui avait volé à Habsheim essentiellement sur le planeur Avia XI A de l’Aéroclub du Haut-Rhin. Joseph Muré et son planeur «Mulhouse» figuraient parmi ces photos. J’ai eu la possibilité de les scanner. Après un ou deux échanges de mails, un certain nombre de questions restaient ouvertes. Olivier Poiret a contacté Monsieur Jean
REYMOND de la Commission Histoire de la FFVV. Peu de temps après je recevais de nouvelles photos et des extraits de la presse aéronautique de l’époque. Ce qui me permit de compléter le premier document.
J’en ai tenu copie aux époux Greder afin d’obtenir leur aval pour une éventuelle publicationsur un site Internet. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’ils me proposèrent de se revoir, car beaucoup d’autres documents (dont les originaux de ceux reçus via Jean Reymond et Olivier Poiret) avaient été retrouvés après un déménagement. Ils me les confièrent à partir de mi-novembre. Du coup, toutes les photos et documents utilisés ici, proviennent des archives Muré, sauf lorsqu’une autre source est mentionnée. De sorte que le récit initial de cette construction a pu être complété qualitativement et quantitativement.
Ce qui a permis également de découvrir d’autres aspects de l’activité de Joseph Muré ainsi quedes aspects du Vol sans Moteur dans la région mulhousienne avant la guerre de 1939.

Nota : Ce document a été réalisé dans le but de rendre un hommage appuyé et mérité à JosephMuré, homme qui a toujours oeuvré en toute discrétion au service de la petite aviation, mais quipour lui s’écrivait avec un grand A. Responsables et dirigeants d’associations ont souvent, soit la tête dans le guidon, soit lesyeux fixés sur l’horizon afin de mieux préparer l’avenir ; ce qui les empêche la plus part du temps, de reconnaître les mérites de ceux qui les ont précédés et de leur rendre hommage et qui oublient souvent que ce sont les dits prédécesseurs qui leur ont rendu possible l’accès à cette activité de qui ils ont maintenant la charge. Ceci se veut réparer tant soit peu, cela.
Tout n’a pas été dit au cours de ces lignes concernant certains projets : tels que celui d’un atelier de construction de planeurs en association avec son ami Heuberger, celui d’un planeur pour le vol à voile dynamique, ou encore son action pour que d’autres groupements voient le jour ».

Publication sous forme pdf disponible chez l’auteur, nous contacter.

–oOo–

Le Matricule des Oiseaux

Coline Béry

2010, lorsque cette enquête aéronautique sur Adrienne Bolland débute, une bizarrerie me saute aux yeux : Toutes les images qui servent à illustrer sa traversée des Andes le er avril 1921, montrent un avion immatriculé, c’est-à-dire que ses plans, ou sa cellule portent les lettres de son immatriculation française. Mais, ces lettres sont différentes suivant les parutions. L’avion qui a traversé les Andes était-il seulement immatriculé ?  Des recherches s’imposaient…

Adrienne Bolland est partie en Argentine à 25 ans, en 1920, avec deux avions Caudron Type G.3 – reconnaissable entre tous par leur allure d’oiseau préhistorique -, voilà les faits, et elle a traversé la Cordillère des Andes avec l’un d’eux, et l’autre engin a connu… bien pire que la Cordillère des Andes, en fait.  La pilote va vivre en tout 25 mois en Amérique du Sud mais, avec lequel de ces deux Caudron Fonck et Alberto Santos-Dumont la verront-il voler lors du centenaire de la République du Brésil ?

Sur les photo d’archives, aucune immatriculation n’est visible. L’histoire de ces deux avions est forcément liée à l’histoire de leur pilote – qui bien avant d’être légendaire, était déjà dans la minorité des révolutionnaires et des lucides.

« Le Matricule Des Oiseaux » – autrement dit « à la recherche des avions d’Adrienne Bolland », est le résolution de ces deux énigmes enlacées dans le temps et dans l’espace de l’Amérique du Sud. Basé sur les archives et les documents (souvent inédits) de l’époque, l’histoire emporte vers un autre continent, et vers une société qui ressemble à la nôtre.

Bibliographie complète, index, liens activés, « Le Matricule Des Oiseaux » vient de paraître à la Collection Corde Raide.

[J’ai enrichi la page wikipédia de la pilote depuis 2012, et diffuse depuis 2011 certaines photos sur google. Le prochain Essai Biographique de la Collection Corde Raide sur le sujet « A.B. », s’intitule « Repères et Impasses ». Il s’agira de l’étude de certains évènements marquants de sa vie de famille qui donnent un éclairage différents sur ses choix de pilote.]

« Le Matricule Des Oiseaux » fait 96 pages, avec 110 illustrations, images, photos d’époque, plans et coupures de presse, pour la version Pdf A4 Illustré en couleurs.

Son prix est de 5 euros.
Pour le commander : avanier.d@orange.fr
Le règlement par chèque, le virement ou paypal, sont également traités par avanier.d@orange.fr.

Le livre est également disponible sous plusieurs formats numériques pour PC : – (Pdf couleurs Illustré comme décrit ci-dessus) ou  en Pdf texte

Pour liseuses et tablettes, c’est ici en ligne   http://www.amazon.fr/gp/product/B018O1Q71W?*Version*=1&*entries*=0
(Nota Bene : le livre est gratuit pour les inscrits à KDP Select.)

Le prix est de 5 €  par fichier, quel que soit le format.

Site Internet :  https://adriennebolland.wordpress.com/2016/01/12/biographie-biography-biografia/

Coline Béry

–oOo–

La Kampfgeschwader 100

L’escadre au Drakkar

(1938-1944)

Jean-Louis Roba

La KG 100 reste une unité encore très mystérieuse quoique ayant connu une certaine « célébrité » en 1943 lors de l’envoi par le fond du cuirassé italien « Roma » au moyen de Hs 293, les fameuses « bombes planantes ». Mais le reste de sa carrière est largement méconnu. Ayant vu le jour avant-guerre comme unité de guidage de précision, la KG 100 allait évoluer vers des tâches plus classiques, d’abord sur He 111 puis sur Do 217 et, finalement, sur He 177. Elle fut engagée en Scandinavie, sur l’Angleterre, en URSS et en Méditerranée. Souvent basée en France, l’unité allait finalement prendre part aux combats de juin 1944 en Normandie avant sa dissolution.Un livre très complet, richement illustré avec des documents pour la plupart inédits et enrichis de nombreuses annexes (comme la liste des pertes pendant toute la guerre).

Editions LELA Presse       39 euro

–oOo–

Base aérienne 278  »Colonel Chambonnet »

Atelier Industriel de l’aéronautique

Ambérieu en Bugey

Contact :  air.amberieu@wanadoo.fr

–oOo–

Dans le ciel de France

Histoire de la JG 2  »Richthofen »

Volume 4

Erik Mombeeck

Quatrième volume sur l’historique de la JG 2 qui a combattu principalement dans le ciel français de mai 1940 à août 1944. L’auteur, Erik Mombeeck, a pu rencontrer et interviewer la plupart des survivants de cette escadre et copier leurs photos ou documents d’époque. Ces documents et témoignages privés associés à ceux mis à disposition de l’auteur par les archives officielles ont permis l’élaboration d’une documentation unique, alliant rigueur et dimension humaine.
Le lecteur découvrira dans ce volume la situation très difficile de l’escadre face à la montée en puissance de la RAF et de la 8th USAAF qui nécessite finalement, durant l’été 1943, l’évacuation de ses aérodromes de Brest, Caen, Triqueville, Beaumont-le-Roger, Bernay etc. pour se replier en direction de Paris. L’espérance de vie en mission d’un pilote versé, à ce moment, à la JG 2 se limite à quelques heures de vol. Et ces jeunes hommes de 20 ans en sont bien conscients…

Format A-4, couverture “en dur”,  220 pages et environ 380 photos. Prix: 49.9 euros.
Commander via www.luftwaffe.be ou auprès de l’éditeur: hoves@telenet.be

–oOo–

Le Groupe des Divisions d’Entraînement

du Plessis-Belleville

Vincent Bartier

Un épisode important de la naissance de l’aviation de guerre durant la Première Guerre mondiale s’est déroulé dans l’Oise et plus particulièrement dans le Valois avec l’installation du Groupe des divisions d’entrainement. A sa création, cette infrastructure est unique en son genre et, pour en assurer la réussite, d’importants moyens sont mis en œuvre (matériel et personnel d’encadrement). Il n’existe aucun décompte officiel du nombre de stagiaires ayant foulé le sol du GDE. Cependant, l’exploitation de nombreuses sources permet d’estimer à plus de vingt mille hommes le nombre de stagiaires, techniciens et encadrants passés au GDE du Plessis-Belleville ou dans une de ses annexes.

La région du Plessis-Belleville n’a pas été choisie au hasard : elle se situe à quelques dizaines de kilomètres du front et cette proximité est un véritable atout jusqu’en mars 1918. Le front qui s’approche dangereusement à partir de cette date, oblige le GQG à  déplacer le GDE vers Chartres et sa région.

Malgré l’importance du GDE dans le Valois, tant sur le plan militaire que dans son implantation spatiale, il n’en reste aujourd’hui guère de traces. Seul le monument érigé, en mémoire des morts,  dans le cimetière d’Ermenonville rappelle qu’entre 1916 et 1918 de nombreux militaires se sont morts lors de leur présence dans le Valois. De plus, rien ne précise qu’ils appartenaient à une structure, le GDE, qui eut un rôle si important dans le développement de la guerre aérienne en France.

La publication de 170 pages (format 21×29.7cm) avec plus de 170 photographies prises au GDE au prix de 20€ + 3€50 (frais de port). Les commandes peuvent être faites par courrier auprès de  « l’association histoire et archéologie de Nanteuil-le-Haudouin » chez monsieur Coffin André 11 rue de Soissons 60440 Nanteuil-le-Haudouin. Chèque à établir à l’ordre de l’association histoire et archéologie de Nanteuil-le-Haudouin.

Contact : vincent.bartier@bbox.fr

–oOo–

Magazines

Publications associatives, nous contacter pour mise en relation avec les comités de rédaction.

Revue Azur et Or

n°198 juillet 2016

–oOo–

Revue Azur et Or

n°197 avril 2016

–oOo–

Revue Azur et Or

n°196 janvier 2016

–oOo–

Air ANSORAA

N°147 Octobre – Novembre – Décembre 2016

–oOo–

Air ANSORAA

N°146 Juillet/Août 2016

–oOo–

Air ANSORAA

N°145 Avril – Mai – Juin 2016

–oOo–

Air ANSORAA

N°144 Janvier – Février – Mars 2016

–oOo–

Magazine du Musée Régional de l’Air d’Angers

N°129 Hiver 2016

–oOo–

Magazine du Musée Régional de l’Air d’Angers

N°128 Automne 2016

–oOo–

Magazine du Musée Régional de l’Air d’Angers

N°127 Eté 2016

–oOo–

Magazine du Musée Régional de l’Air d’Angers

N°126 Printemps 2016

–oOo–

Le Trait d’Union

n°290 Novembre / Décembre 2016

–oOo–

Le Trait d’Union

n°289 Septembre / Octobre 2016

–oOo–

Le Trait d’Union

n°288 Juillet/Août 2016

–oOo–

Le Trait d’Union

n° 287 mai – juin 2016

–oOo–

Le Trait d’Union

n° 286 mars – avril 2016

–oOo–

Le Trait d’Union

n° 285 janvier – février 2016

–oOo–

Le Noratlas de Provence

Année 2015

–oOo–

Bulletin de liaison

Antiquaire de la Morinie

n°60 juin 2016

–oOo–

 Le Souvenir Français

N°504 Octobre 2016

–oOo–

 Le Souvenir Français

N°503 juillet 2016