2.1.1 – Métropole

Les aérodromes du territoire métropolitain, présentés ici par départements. Pour en découvrir la liste, il vous suffit de clicker sur le département désiré et vous accéderez à une table dynamique qui vous permettra de raffiner la sélection.

La Renaissance de l’aéro-club de CAEN – CARPIQUET

La Renaissance de l’aéro-club de CAEN – CARPIQUET

Trait d’Union – Les dossiers de J. Chillon C’est avec l’accord du Trait d’Union et de l’auteur de ces études, Jacques Chillon, que nous mettons à disposition de nos lecteurs les premières années d’après guerre, 1945-1955, des nos aéro-clubs d’aujourd’hui. L’AC de Caen et du Calvados fut particulièrement actif dans la période étudiée, avec une flotte variée. Les débuts sont faits avec le SV-4C F-BBVF fourni par le SALS en 10.46. Il est suivi 4 mois après par le F- BCXM, mais celui-ci est restitué pour RG en mi 52 à 450 h. Un C-128 est acheté à Villeneuve St Georges en mi 47, mais ce F-AJMS est revendu 2 ans après. Suivent 3...

A suivre »

Plumetot

Plumetot

ALG  »Advanced Landing Groud », en français : piste avancée d’aviation. Codification B 10, utilisation par les Britanniques à partir du 10 juin 1944. Montage réalisé par Jean-Luc Charles avec photo IGN de 1947 . Pour plus d’information, nous vous recommandons le livre de François Robinard …

A suivre »

Marcilloles – Chambarand

A suivre »

Caen – Carpiquet

A suivre »

La Renaissance de l’aéro-club d’ABBEVILLE

La Renaissance de l’aéro-club d’ABBEVILLE

Trait d’Union – Les dossiers de Jacques Chillon C’est avec l’accord du Trait d’Union et de l’auteur de ces études, Jacques Chillon, que nous mettons à disposition de nos lecteurs les premières années d’après guerre, 1945-1955, de nos aéro-clubs d’aujourd’hui. . Le Plessiel-Drucat – Nom du club : Aéro-Club de la Somme Le S.A.L.S. (Service de l’Aviation Légère et Sportive) lui attribue d’abord deux Stampe SV-4C : le F-BBVA en novembre 1946 (environ) et le F-BDDG en juin 1947 (environ). Le premier est arrêté le 10 octobre 1949 (Certificat de Navigabilité suspendu, donc accident ?) et restitué au SALS pour révision générale et réattribution. Vient ensuite en mars 1949 le Piper J-3C F-BFFO, cédé...

A suivre »

Le dépôt de munitions de la base OTAN de Mirecourt

Le dépôt de munitions de la base OTAN de Mirecourt

Pierre Labrude Les dépôts de munitions des anciennes bases aériennes ne semblent pas avoir beaucoup intéressé les chercheurs. Pourtant, ces infrastructures, tout comme les dépôts de carburants, sont indispensables au fonctionnement des forces aériennes en temps de crise ou de guerre. Aujourd’hui, alors que beaucoup de bases disparaissent par fermeture, abandon, voire destruction, les bâtiments de ces dépôts, situés le plus souvent hors des emprises et fréquemment à l’abri dans des boqueteaux, ne sont pas susceptibles d’être démolis aisément car ils sont solides mais, s’ils n’ont pas été vendus, ils risquent d’être « oubliés » par leur propriétaire militaire et soumis à des occupations sauvages, dégradés et engloutis par la végétation. Les dépôts des anciennes grandes...

A suivre »

Le dépôt de munitions de l’ancienne base OTAN de Damblain

Le dépôt de munitions de l’ancienne base OTAN de Damblain

Pierre Labrude Les dépôts de munitions des anciennes bases aériennes ne semblent pas avoir beaucoup intéressé les chercheurs. Pourtant, ces infrastructures, tout comme les dépôts de carburants, sont indispensables au fonctionnement des forces aériennes en temps de crise ou de guerre. Aujourd’hui, alors que beaucoup de bases disparaissent par fermeture, abandon, voire destruction, les bâtiments de ces dépôts, situés le plus souvent hors des emprises et fréquemment à l’abri dans des boqueteaux, ne sont pas susceptibles d’être démolis aisément car ils sont solides mais, s’ils n’ont pas été vendus, ils risquent d’être « oubliés » par leur propriétaire militaire et soumis à des occupations sauvages, dégradés et engloutis par la végétation. Les dépôts des anciennes grandes...

A suivre »

Avord BA 702 « Capitaine Georges Madon »

Avord BA 702 « Capitaine Georges Madon »

Didier Dubant L’histoire aéronautique d’Avord commence en 1912 avec l’implantation d’un Centre Militaire d’Aviation sur une partie du camp militaire d’Avord (dans le département du Cher), un immense champ de manoeuvres créé en 1872-1873 pour recevoir et instruire «cinq grandes unités : deux régiments d’infanterie, deux d’artillerie et un de cavalerie… …Les baraques destinées à accueillir la troupe furent rapidement érigées. S’en suivirent des habitations plus confortables pour les sous-officiers (mariés ou célibataires) et les officiers, un bureau de poste, une infirmerie, une prison une chapelle (au milieu du camp de baraquements) et même un théâtre » (Lecesne C. et Pille J.-P., Avord 100 ans d’images 1872 – 1972. Editions La Bouinotte 2016, page...

A suivre »

Atlas DGAC – Aérodrome d’ORLÉANS – SARAN

shortcode

A suivre »

Atlas DGAC – Base aérienne de BRIARE – CHÂTILLON

shortcode

A suivre »

Atlas Métropole



ATLAS BELGIQUE



COMMANDER nos ouvrages en ligne

Collection Aérodromes Lille-Ronchin
Merville-Calonne 2e éd. 2016
Coulommiers-Voisin
Lorient – Lann-Bihoué
Meaux - Esbly
Mulhouse - Habsheim
Collection Atlas historiques 14-18
ATLAS Somme
ATLAS Oise
ATLAS Meuse
ATLAS Aisne


Salon du Bourget du 19 au 25 juin 2017